Gourmetise

La gourmandise raffinée et assumée.

11 décembre 2009

Les surprises de Noël des artisans chocolatiers

DSC_0093   DSC_0094

Les fêtes de fin d'année approchent à grands pas, et avec elles, bon nombre de créations culinaires émergent. J'ai décidé de vous livrer tout au long des semaines qui suivent mes découvertes pour ravir vos foyers et/ou tous vos invités.

Dans un premier temps, je me suis rapprochée de quelques artisans chocolatiers afin de répertorier toutes leurs créations.

Viendront ensuite des idées :

- de bûches réalisées par des chefs pâtissiers emblématiques

- de cadeaux autour de la truffe

- de produits raffinés tels l'Iberico de Bellotta

Je vous livre donc, ci-dessous, un éventail (en ordre décroissant de préférence, de mon point de vue) de quelques créations, féériques pour certains, classiques pour d'autres, parfois pas très originales. NB : je ne les ai pas encore tous visités, ce billet sera mis à jour au fur et à mesure de mes rencontres, découvertes.

PIERRE MARCOLINI :

Cet artisan chocolatier belge a véritablement prit le sujet à bras le corps en produisant des créations inspirées et réellement propres à la toutes formes de Gourmetise. "Bonnet de Père-Noël" bas, Monsieur Marcolini ;=)

- Un sapin au chocolat noir, blanc ou au lait, à placer au centre de la table et à partager en fin de repas. Concenrnant le sapin au chocolat au lait, il est composé de 50% de cacao (origine : Java) au lieu des 35% habituellement. Ce sapin est une déclinaison de son rôcher au lait aux amandes et aux fruits secs. J'ai pu goûter la version chocolat blanc, un festin !  Prix : 48€.

DSC_0052

DSC_0070 DSC_0071 DSC_0072

DSC_0077 DSC_0079

- Boules de Sapin tout en chocolat enfermant des truffes au caramel tonka. Pris = 78€

DSC_0061

- Une étoile féérique. Les pointes de l'étoile sont en praliné, les truffes l'entourant sont au caramel tonka.

DSC_0056

Puis viennent les marrons glacés, des sujets en chocolat

DSC_0063 DSC_0064

DSC_0066 DSC_0067

PATRICK ROGER (Meilleur Ouvrier de France) :

Inspiré de la même manière, son travail s'est penché sur le sapin au chocolat noir ou chocolat au lait à disposer au centre de la table et à partager avec vos convives en fin de repas. En terme de saveurs, ce sapin correspond à son "allégorie" revisitée (amandes caramélisées; orange et raisin), disponibles en 8 tailles. Le prix n'était pas connu au moment de ma visite et sera fonction du poids (vraissemblablement le sapin ci-dessous coûterait 69€).

DSC_0123 DSC_0126

Par ailleurs, il a réalisé des sujets en pâte d'amande qui peuvent rejoindre les sapins de Noël. 9€, les petits.

DSC_0139 DSC_0138 DSC_0136

Et les incontournables marrons glacés. Je tiens tout de même à noter mon intérêt pour un emballage un peu différent de ses confrères qui optent systématiquement pour un emballage doré, si classique, si évident. 3€ pièce.

DSC_0141

Le meilleur pour la fin, mais malheureusement pas pour la faim, car ce qui vient est une oeuvre gandeur nature ou presque (...) qui sera reprise et fondue à la fin des fêtes. Pour les néophytes de Patrick Roger, cet artisan n'a de cesse de thématiser avec beaucoup de génie et de créativité ses boutiques. Pour les fêtes, la thématique s'articule autour des montagnes mythiques de notre planète. Rue de Rennes arbore le Mont Fuji, non enneigé mais chocolaté. A sa base, des sapins en amandes.

J'adore. Et après son mémorable mur de Berlin, il sait toujours théâtraliser majestueusement ses écrins. Et cette fois ca, honneur aux montagnes. Dommage que je ne puisse pas me rendre dans toutes ses autres boutiques, j'aimerai bien visualiser les autres montagnes. Pour information, pour sculpter le Mont Fuji, Patrick Roger y a passé une demi journée. Celà semble important, mais si peu face au mois et demi pour réaliser son mur de Berlin !

DSC_0127

DSC_0132 DSC_0130

J'allais oublié de partager un secret, pour les gourmets, foncez vite dans les boutiques les 23 et 24 décembre pour profiter des truffes à la truffe noire. Je ne connais pas le prix, mais j'espère que mon pouvoir d'achat sera acceptable... Et vers le 10/15 décembre, arrivée des truffes au whisky.

JEAN-CHARLES ROCHOUX :

Plus traditionnel, mais merveilleusement travaillé, Jean-Charles Rochoux célèbre l'aspect religieux de Noël. Pour la 2eme création, comptez 37€.

DSC_0042

DSC_0035

DSC_0032

Et succombez véritablement pour ses petites truffes au chocolat, à se rouler par terre. Personnellement, je n'ai pas attendu les fêtes et j'ai craqué pour une boîte de 6 à 2,50€...

Je tiens aussi à rendre hommage à la décoration de sa boutique.

DSC_0041

PHILIPPE PASCOET :

Malheureusement, quand je m'y suis rendue, la boutique attendait les produits les plus emblématiques. Alors, je vous présente les oeuvres que l'artisan a réalisé, en attendant, visiblement, des boules de sapin.

Cartes postales (12€), CD Rom (9€) et marrons glacés (2,5 € pièce)

DSC_0155 DSC_0157 DSC_0159 DSC_0156

CACAO ET CHOCOLAT

Pas trop d'efforts chez Cacao et Chocolat qui a simplement proposé ses bonbons de chocolat dans 2 emballages différents faits à la main au Népal. La contenance est la même pour chaque packaging : truffes pralinés à la fleur de Badiane ou truffes ganaches aux 4 épices (gingembre, clous de girofle, cannelle et piment). Alors craquez simplement pour un choix de couleur, pas de quoi se torturer le méninges...  Prix : 25€ pour la plus petite, 37€ pour la plus grande.

DSC_0080 DSC_0081

Et encore et toujours des marrons glacés, des puzzles, des orangettes confites enrobées de chocolat noir et les mêmes truffes des emballages présentées ci-dessus, à l'unité.

DSC_0085 DSC_0087

DSC_0084

LA REINE ASTRID :

Cette marque de chocolat a traité le sujet autour de la bûche, aussi à présenter (ou non) en centre de table et à partager en fin de repas.

La petite est une bûche aux fruits secs et oranges confites avec des perles d'argent. Prix : 15€

DSC_0029

Vient la plus grande, aux fruits secs (noix, amandes, pistaches et oranges confites) proposée au chocolat au lait, noir ou blanc. Elle est assortie de 10 bonbons de chocolat à choisir. Elle est vendue entière (pour 4 personnes à 58,50€), en l'état, ou à la coupe (73,50€ le kilo).

DSC_0023

Personnellement, à choisir, j'opterai pour leur chocolat phare, le "Cherchemidi" (praliné à l'ancienne croustillant, feuilletine à l'intérieur)

DSC_0030

DEBAUVE ET GALLAIS :

Chez Debauve & Gallais place au classicisme avec des chocolats en papillottes et d'autres chocolat qui garnissent des boîtes très traditionnelles.

DSC_0107 DSC_0111 DSC_0114

Bon, en même temps, avec une boutique aussi "cossue" la marque ne pouvait pas aller plus loin, non ?

Personnellement, je ne connaissais pas ce chocolatier, mais je ne suis pas convaincue de refléter leur cible...

DSC_0110 

DSC_0108

Pour finir, cliquez sur le fichier pour accéder aux adresses : LISTING

Posté par Soph Gourmetise à 16:57 - 5/ L'agenda de la Gourmetise - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Ah ils sont trop beaux ces petits sapins en chocolat de la chocolaterie Patrick Roger ! Je suis impressionnée par la beauté des créations chocolatées que certains chocolatiers parisiens sont capables de faire, et surtout au moment des fêtes ! De vrais artistes, rien à voir avec les chocolats fabriqués en série, c'est vrai qu'on paye le prix, mais la qualité se paye !

    Posté par Chocolat Paris, 28 juillet 2010 à 16:41

Poster un commentaire