Gourmetise

La gourmandise raffinée et assumée.

28 mai 2010

Histoire des usages et arts de la Table : et maintenant le snacking !

La semaine dernière j'ai eu le vrai plaisir d'assister à une conférence sur "l'Historique des usages de table : du Moyen âge à nos jours" animée par Anne Kolivanoff. J'avoue, un peu bêtement, mais un temps, je me suis mise en lévitation et une esquise de sourire s'afficha sur mon visage. Bah oui, si, il y a quelques années quelqu'un m'avait dit que je serai en train d'écouter passionnement une conférence dans une bibliothèque, je n'y aurai pas cru. Là je me rends compte qu'apprendre et intégrer est bien plus aisé quand on est passionné. Je n'ai jamais supporté "subir" les cours d'Histoire et autres cours qui ne m'intéressaient pas. Ca fait du bien de vieillir, finalement.

Petit moment de réflexion passé, je ne tiens pas non plus à faire un compte rendu détaillé sur mon blog, mais rapidement, vous présenter les grandes lignes. Et si ce sujet vous intéresse, n'hésitez pas à lire cet article (bien détaillé) et/ou d'acheter le livre suivant "La Grande histoire des arts de la table". Ce dernier sera dans ma liste de cadeau pour mon prochain anniversaire, je pense.

51V05N7WC8L__SL500_AA300_

Moyen Age : La table et la convivialité priment sur l'individu. A cette époque, évidemment, l'hygiène et les technicités de cuisson n'étaient pas ce qu'elles sont devenues. Les convives étaient placés d'un seul côté de la table (table mobile) et ce afin de laisser la place aux entremets. Ce terme ne faisant pas référence, comme maintenant, à de la nourriture mais à des spectacles (jongleurs, troubadours...) entre les plats. D'ailleurs ce type de repas se nommait "Banquet Spectacle". Très peu d'ustensile, manger avec les doigts est de rigueur. Le couteau existe (naturellement, batailles etc sont le lot quotidien...) et se partage, c'est d'ailleurs avec ce dernier qu'on se sert dans les plats. Idem pour l'ecuelle qui se partage (équivalent verre, mais celui là, apparaîtra bien plus tard). Les serviettes sont très larges, longues, toujours dans cet esprit de partage. Pas d'assiette, mais un tranchoir, sorte de très grande assiette, toujours à partager. C'est plus un terme qu'un ustensile. Il peut prendre la forme d'un gros morceau de pain sur lequel les convives disposent leur produit. A l'issue du banquet, le morceau de pain est dégusté. Un élément particulier intervient à cette époque et durant de nombreux siècles : le dressoir d'apparat (ou buffet d'ostentation) sur lequel le prince place toute sa vaisselle dans le but d'afficher son pouvoir et sa richesse. Le prince possède ses propres couverts, présentés dans une nef, en forme de bâteau.

visiteurs  tranchoir

dresso11  nef

Renaissance : Laïcisation du rituel, naissance de "l'étiquette". Un traité du Savoir vivre est rédigé par Erasme qui décrit les rites alimentaires. Glissement de la matière vers la manière. On mange toujours avec les doigts, mais on ne se mouche plus dans les doigts. 2 grandes nouveautés d'ustensiles apparaissent grâce à Catherine de Medicis, en provenance d'Italie : la fourchette (plate avec 2 dents) et l'assiette. Ceci étant, les assiettes ne sont pas utilisées pour manger, trop belles, elles sont présentées dans le dressoir d'apparat.

fourchette

17ème siècle : 2 grandes nouveautés, le "surtout de table" et les couverts in-di-vi-duels. Le premier est une pièce d'orféverie qui est à la fois un élément de décoration de table tout en étant utilitaire avec des flacons pour le sel, poivre... L'apparition des couverts individuels signe l'arrivée de l'intimité, chaque convive a sa propre place, son propre tabouret et ses propres couverts, assiette comprise. Les doigts sont toujours autorisés, mais les couverts vivement recommandés. Les convives sont placés tout autour de la table, disparition des spectacles. C'est à cette époque que la théière et la chocolatière naissent.

img_1157723079675  chocolatiere_argent

18 eme siècle : La tempérance est de mise avec son lot de dîner véhiculant réflexion, philosophie, sagesse, intimité... C'est surtout le siècle des Lumières qui prend racine aussi avec le rayonnement des arts décoratifs dans toute l'Europe. Naissance de la salle à manger, un lieu totalement dédié aux repas. Le goût prend de l'ampleur.  L'intimité s'amplifie pour faire naître la mode des soupers intimes. Résultat, un nouveau meuble emerge : le "serviteur muet" qui, comme son nom l'indique, remplace le serviteur humain qui devra simplement y déposer les mets avant le début du repas avant de s'eclipser.

2_1Dumb_Waiter_early_19thc3

19ème siècle : L'arrivée (enfin) des verres qui entraîne une prolifération délirante d'ustensiles spécialisés comme les verres à Bourgogne, Bordeaux, vin blanc, eau, Porto, puis les couverts à huitres, à sauces...

20ème siècle : Simplification des ustensiles. Durant tout le siècle, la ménagerie s'amoindrie, le personnel se fait rare, les logements deviennent de plus en plus petits. L'assiette, dans le sens "contenu" vs "contenant" devient majeur.

A la lecture de ces évolutions, siècle après siècle, on se rend bien compte que notre façon de vivre influence notre façon de consommer, sur le fond et la forme. Je ne serai plus là pour assister à une conférence qui retracera le même thème, en y incluant le 21ème siècle, mais parions qu'en terme de forme, nous rejoignerons plus le Moyen Age, dans le sens que le snacking prend une place prépondérante et que manger avec les doigts est monnaie courante de nos jours.

2009_03_09_Sandwich

Mais la grande révolution réside dans la rapidité, simplicité, praticité. Il apparaît un nouveau mode de consommation qui vit aux côtés des repas conviviaux, à la maison (s'il en est encore...) : la consommation nomade. C'est la grande mode du snacking, "Ce que je veux, où je veux, quand je veux". Juste illustration des dernières nouveautés, preuve de cet engouement des "speedy meals" :

pasta_box_sodebo_429256

 

kitchen_box_poulet_kebab_Marie

   

fr_menu2_82_modele1_image1_1

Peut-être que mes petits enfants ou arrière petits-enfants auront pris le relais de Gourmetise, sait on jamais. Ils pourront, alors fièrement, annoncer que leur Grand-Mère ou Arrière Grand Mère (ca fait bizarre...) avait anticipé la conférence pour la partie 21ème siècle ;=)

Posté par Soph Gourmetise à 08:48 - 6/ Les dérivés de la Gourmetise - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Tout l'art de la table tourné d'une manière classe et rigolo : bravo !

    Posté par arno95, 14 juin 2010 à 10:28
  • vous vous êtes trompée pour la date d'Érasme

    Posté par nad, 26 octobre 2010 à 19:33
  • nk

    çokj

    Posté par cacao, 06 février 2011 à 20:51

Poster un commentaire